Croc'Roller Artistique Villemomble Sport : site officiel du club de roller in line hockey de VILLEMOMBLE - clubeo

SANTE/MEDICAL

                                                                 

LA COURBATURE :

 Elle apparait quand on manque d'entrainement et que l'on sollicite trop intensément un ou plusieurs muscles provoquant ainsi des microlésions des fibres musculaires et une petite réaction inflammatoire.

Ne pas trop forcer au départ. Respirez bien, diminuez progressivement l'intensité de l'éffort.

La courbature disparait plus rapidement en massant ce qui réchauffe et détend les muscles douloureux.

 

LA CONTRACTURE :

Elle provient souvent d'une contraction réflexe qui vise à protéger le muscle à la suite d'un étirement important.

La douleur apparait progressivement lors de l'activité pour devenir très intense. En touchant, on peut sentir que c'est dur.

Comment la prévenir ?

il faut s'échauffer, avoir une bonne alimentation riche en sucres lents (pates,riz...) boire régulièrement.

Comment la soulager ?

Repos, compresse chaude sur la zone douloureuse 20'mn, léger massage, pommade décontractante.

 

LA CRAMPE :

C'est une contraction intense du muscle, douleur vive, terrain de prédilection la fatigue.

La perte en sodium et en sels minéraux à travers la sueur favorise son apparition.

Bien s'échauffer pendant 20'mn pour préparer l'organisme à l'éffort.

Buvez par petites gorgées de l'eau avant pendant et aprés l'éffort.

L'ENTORSE ACROMIO-CLAVICULAIRE :

C'est une pathologie qui touche l'articulation situé entre la clavicule et l'acromion qui est une partie de l'omoplate.

Le ligament se déchire et si la déchirure est complète, la clavicule sort de sa loge.Elle est déplacée vers le haut.

Elle survient lors d'une chute violente au sol, quand on tombe directement sur le moignon de l'épaule, sans se réceptionner sur la main.

La douleur est très vive, dès que l'on essaye de décoller le bras du corps.

Ce qu'il faut faire :

Mettre son bras en écharpe car mème le poids du bras est insupportable et glacer. On l'emnène ensuite passer une radio.

Ne pas faire :

Pommade chauffante.

LES ETIREMENTS :

Considérés comme inutiles par certains, les étirements demeurent essentiels pour préparer l'organisme avant l'éffort et ainsi prévenir les blessures, faciliter la récupération et bien sur entretenir la souplesse qui favorise l'aisance gestuelle.

Autant de raisons qui demandent d'imposez à vos patineuses d'y consacrer quelques minutes avant et à la fin de chaque séance d'entrainement;

l'absence d'étirements entraine la raideur, augmente les contraintes articulaires et provoque de mauvaises compensations.Ils sont donc nécessaires.

On distingue 2 catégories : Etirements actifs et passifs.

Actifs : ils préparent le corps à l'éffort , tonus musculaire, exercices qui associent un allongement du muscle et des contractions musculaires couplés à des mouvements dynamiques.

Passifs : Ils favorisent l'entretien de la souplesse et de la récupération. Ils sont préconisés au terme d'une séance quand les muscles sont fatigués.

                                       

                                                                                                        

                                                  


LA SAGA ARTISTIQUE VILLEMOMBLOISE